Warning: Declaration of Theplus_Column_Responsive::register_controls($element, $section_id) should be compatible with Elementor\Controls_Stack::register_controls() in /homepages/18/d245010689/htdocs/new/wp-content/plugins/theplus_elementor_addon/modules/controls/group/plus-column-width.php on line 1138
Manuel de libération - Documentaire - 2016 | Nour Films
Relations presse : @ Florence Alexandre

Manuel de libération

Un film de Alexander Kuznetsov

Genre : Documentaire
Sortie en salle : 19 octobre 2016

Synopsis

En Sibérie, Yulia et Katia ont été transférées de l’orphelinat à l’internat neuropsychiatrique et ont été privées de tous leurs droits de citoyennes : pas de liberté, pas de travail, pas de famille. Ensemble, elles entament un combat pour que l’Etat leur restitue leurs droits et rende possible leur émancipation.

Entre espoirs et déceptions, Manuel de libération est le récit de ce chemin vers la liberté.

Fiche technique

Récompenses

La presse en parle

L'avis des spectateurs

Vous souhaitez diffuser/projeter le film Manuel de libération ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Entretien avec le réalisateur Alexander Kuznetsov

Un lieu

Station Tinskaya. Kilomètre 3699 de la magistrale Transibérienne. C’est là que se trouve l’internat neuropsychiatrique dans lequel j’ai tourné mon premier film Territoire de l’amour. Depuis, j’y reviens sans cesse. J’ai l’impression d’y avoir laissé mes pensées, mes sentiments et mon codeur. Ce lieu, que l’on appelle communément «asile d’aliénés» ou «maison de fous» fait partie du système psychiatrique russe, mais comble également les carences de l’État dans le domaine de l’accueil d’enfants difficiles élevés en orphelinat. Ainsi se côtoient de réels malades psychiques et des personnes ordinaires qui semblent s’y trouver par injustice.

Des images

Durant mes repérages, j’ai parfois confié une petite caméra à mes amies internées. Elles se sont filmées les unes les autres. La caméra à la main, elles devenaient libres, au moins pour quelques temps. Elles parlaient de leur vie, de leurs rêves – d’avoir une famille, des enfants, une maison à elles, du travail. Ces images, cette expérience sont aussi l’impulsion de ce film.

Un événement

En août 2011, Sergueï Yefrémov, directeur de l’internat, m’annonce qu’il prépare les documents pour entamer une procédure judiciaire en faveur de Yulia Danilouchkina.

Depuis quelques temps, Segueï Efremov s’appuie sur un nouveau décret pour aider certains de ses internés à recouvrer leurs droits civiques et à tenter de vivre en dehors de l’internat. Il est en effet désormais possible pour eux d’entamer une procédure judiciaire dans ce but. Yulia s’apprêtait à passer une expertise médicolégale et à se présenter devant un juge qui peut-être lui restituerait ses droits et ainsi la possibilité d’être libre. J’ai immédiatement pensé au titre : Manuel de libération. Un film pour montrer comment il est possible de changer son destin, et d’échapper à cette prison psychiatrique grâce à la législation russe même.

Dans mon précédent film Territoire de l’amour, je demandais à Yulia pourquoi elle se trouvait là, à l’internat, alors qu’elle était parfaitement capable de vivre dehors. Elle répondait résignée, et moi, je m’insurgeais de cette injustice. Ce que m’annonçait Sergeï Efremov était ce dont j’avais rêvé : mon film pouvait aider quelqu’un à regagner sa liberté… Manuel de libération est pour moi un film qui se situe sur le terrain de l’action, de la transformation. Mais il contient pour moi une autre dimension : quand je suis avec mes personnages, je suis du côté de l’émotion que je veux faire partager dans mes images. Je filme la machine étatique et face à elle, la fragilité et la force de ceux qui tentent de résister.

Année
Documentaire
Film
Manuel De Liberation Film Cinema Dvd
Manuel de libération – DVD
22,00
Le site Nour Films utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER
Privacy Policy