Impunité

Un film de Juan José Lozano & Hollman Morris

Genre : Documentaire
Sortie en salle : 25 avril 2012

Synopsis

En Colombie pendant 10 ans, des groupes paramilitaires proches du pouvoir, prétextant la lutte contre les FARC, ont semé la terreur dans des centaines de villages, violant, torturant et parfois dépeçant des milliers d’innocents. Bilan de ces 10 années, 50 000 morts, un véritable massacre à grande échelle. 40 chefs paramilitaires sont aujourd’hui jugés dans un processus appelé « Justice et Paix » où petit à petit on remonte la piste des commanditaires jusqu’au sommet de l’Etat. Un tiers du parlement a été mis en examen. Des centaines de familles de victimes attendent la vérité. La société colombienne sera-t-elle capable d’entendre cette vérité ? Une boite de Pandore a été ouverte. Du calcul politique ou de la justice, qui va triompher ?

Fiche technique

Récompenses

Vous souhaitez diffuser/projeter le film Impunité ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Entretien avec le réalisateur Juan José Lozano & Hollman Morris

Juan Lozano – réalisateur
Réaliser ce film a été pour moi un acte de résistance, de construction de mémoire, d’humanité tout court. Et je ne parle que pour moi, d’une façon égoïste et indépendamment du film qui en découle. Car je ne suis pas journaliste et je n’aspire pas à être le rapporteur consciencieux du dysfonctionnement criminel d’une société. J’agis en tant qu’être humain, en tant que Colombien mais aussi en tant qu’Européen qui se sent interpellé et profondément dégoûté par cette histoire d’impunité. Je me sers de mon métier pour exprimer mon désarroi, ma rage et mon impuissance. Ce film n’est pas à l’origine un besoin de ma part de dénoncer ou de faire prendre conscience. Hélas, je n’en suis pas encore là. Mon sentiment actuel est plus primaire, il prend naissance dans le scepticisme envers la société où cette histoire prend forme, mais aussi envers celle qui réceptionnera cette histoire. Rithy Panh parle de ses films comme de remparts contre le retour de la barbarie… combien je voudrais aujourd’hui adhérer à cette idée et imaginer que ce film pourra faire ce travail ! Pour le moment, le défi est tellement immense que je n’envisage encore l’impact de mon travail que dans un cercle extrêmement restreint : d’abord moi, ma famille d’ici, mes parents qui sont restés là-bas, mes amis d’ici et de là-bas. Et c’est tout pour le moment. J’aspire à retrouver l’espoir, à croire vraiment que ce film est nécessaire lorsque je partage un bout de ma vie avec les victimes pendant le tournage. J’ai beaucoup appris sur la dignité et le courage humain de la bouche de ces gens qui ont tout perdu et qui pourtant continuent à se battre. Je veux croire que ce film est imprégné de cette vitalité, et que nous arriverons à la transmettre.

Hollman Morris – coréalisateur
Jusqu’à aujourd’hui, mon pays n’a pas connu un seul jour de paix. Depuis des générations, les Colombiens sont engloutis dans une spirale de guerre qui secoue notre pays. C’est devenu le conflit le plus long de l’histoire et l’un des plus oubliés du reste de l’humanité.
Cette guerre qui se prolonge apporte avec elle une violence et une barbarie à proprement parler endémiques. Depuis des années, elles ont peu à peu façonné une société toujours plus violente à travers des atrocités sans cesse renouvelées. Les Colombiens souffrent parallèlement d’un processus de perte de mémoire. Le philosophe colombien Fernando Gonzalez a raison de dire que le manque de mémoire est en train de se convertir en vertu. Mais les milliers de victimes des groupes paramilitaires continuent d’exiger la vérité.
Une vérité qui sortira peu à peu. Une vérité qui raconte les cruautés inimaginables de cette guerre. Et ces victimes commencent à hausser la voix, à exiger la vérité, la justice et la réparation, pour que ce pays n’oublie pas son histoire. Faire émerger la mémoire, travailler le souvenir, donner une voix et une visibilité à ces victimes a été l’une de mes motivations principales pour faire ce film. Mon objectif est que ce film devienne en un document historique sur un passage sombre de l’histoire colombienne, mais aussi de l’humanité toute entière. Souvenons-nous que tant de cruauté contre l’être humain, dans ce cas précis, en Colombie, est aussi un affront à la dignité de tous les citoyens du monde. Un film qui nous rappelle l’échec que nous avons commis en tant que société mais qui nous signale également les erreurs que nous devons nous efforcer de ne plus commettre.

Année
Documentaire
Film
Le site Nour Films utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER
Privacy Policy