Charlie’s Country

Un film de Rolf de Heer

Genre : Drame
Sortie en salle : 17 décembre 2014

Synopsis

Charlie est un ancien guerrier aborigène. Alors que le gouvernement amplifie son emprise sur le mode de vie traditionnel de sa communauté, Charlie se joue et déjoue des policiers sur son chemin. Perdu entre deux cultures, il décide de retourner vivre dans le bush à la manière des anciens. Mais Charlie prendra un autre chemin, celui de sa propre rédemption.

Fiche technique

Récompenses

La presse en parle

L'avis des spectateurs

Vous souhaitez diffuser/projeter le film Charlie's Country ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Entretien avec le réalisateur Rolf de Heer

L’histoire de Charlie’s Country prend ses racines chez les peuples aborigènes d’Australie – leur culture, leur manière de vivre, leur histoire – mais le point de départ du film vient de mon ami, David Gulpilil. L’histoire du personnage, Charlie, commence par l’histoire de David. Quand j’ai appris en 2011 que David était en prison, quelles qu’en soient les raisons, j’ai tout d’abord pensé que c’était une bonne chose, cela avait
probablement sauvé la vie de David. Une tragédie avait ainsi peut-être été évitée. Puis je me suis demandé : pour combien de temps ?

Dès sa jeunesse, David a lutté contre le démon de l’alcool. Tout a commencé durant le tournage de son premier film, Walkabout, alors qu’il était un jeune garçon naïf de seize ans, où on a appris à David comment s’enivrer et ensuite comment se comporter pour donner l’impression d’être sobre. A vingt-deux ans, il rivalisait avec les plus grands buveurs, à tel point que pendant le tournage de Mad Dog Morgan, il fut emprisonné avec l’acteur américain Dennis Hopper, toxicomane et buveur invétéré.

Ensuite, David a vécu à Ramingining, une communauté “sobre”, ce qui l’a aidé à contrôler ses mauvais penchants. En raison d’une dispute tribale dont je n’ai jamais pu connaître les détails, David a quitté la communauté en 2004 pour devenir un sans abri, un « long grasser » à Darwin. David était censé revenir à Ramingining pour coréaliser le film Ten Canoes avec moi et jouer le rôle principal, mais sa peur de retourner dans sa communauté l’en a empêché. Par la suite, l’état de David s’est détérioré. Je le voyais de moins
en moins. J’entendais parler de lui de temps de temps, mais rien de très positif. Puis ce fut la prison.

J’ai fait plus de 3 800 km pour lui rendre visite. Je n’avais aucune idée de l’état dans lequel j’allais le trouver et ce que je pouvais faire pour lui. La première fois, je l’ai trouvé fragile, déprimé ; son expression était presque sans vie (Alors que David est l’une des personnes les plus farouchement « vivante » que je connaisse). Mais il y avait une chose qu’il voulait : faire encore un film – avec moi. J’ai réalisé que c’était peut-être la seule chose que je pouvais faire pour lui. Cela lui rendrait peut-être le goût de vivre, la confiance en lui et l’aiderait peut-être à prendre nouveau chemin vers une vie plus apaisée.

Année
Documentaire
Film
Nour Films DVD Charlie's Country
Charlie’s Country – DVD
22,00
Le site Nour Films utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER
Privacy Policy